Magnetic fields from the Sun to blackholes. In memory of Jean Heyvaerts.


Organisateur :


Date prévue : 17-19 novembre 2014
Date définitive : 2014-11-17





Les champs magnétiques et la physique des plasmas qui permet d’en décrire la formation et l’évolution, sont au cœur de la problématique de l’astrophysique actuelle. Les champs magnétiques contrôlent l’environnement de nombreuses planètes dont la nôtre, la couronne solaire et le milieu interplanétaire. Au même titre, ils contrôlent celui des autres étoiles ainsi que l’environnement des exoplanètes. Les plasmas jouent un rôle clé dans la compréhension du milieu interstellaire et la formation des étoiles. Les plasmas sont également fondamentaux dans le fonctionnement des pulsars, et l’accélération des rayons cosmiques. Lorsque de la matière tourne autour d’un astre, formant parfois un cortège de planètes, ou lorsque de la matière tourne autour du centre d’une galaxie (on parle de disques d’accrétion), le champ magnétique entraîné par la rotation de la matière est à l’origine d’un grand nombre de phénomènes dont des jets de matière extrêmement rapides et puissants. De tels jets associés au trou noir situé au centre de certaines galaxies comptent parmi les phénomènes les plus énergétiques de l’univers.
Il se trouve que de nombreux éléments de physique des plasmas sont communs à plusieurs types d’astres et de phénomènes. C’est sur eux que Jean Heyvaerts avait axé la plupart de ses travaux théoriques, et c’est de cette physique que nous voulons discuter lors de ce colloque.

L’étude des champs magnétiques et des plasmas astrophysiques a des retombées hors du domaine astronomique pur. Les travaux de surveillance de l’activité magnétique du Soleil et de la Terre, contribuent à la protection du matériel et des personnes dans des secteurs de l’industrie comme les réseaux de distribution électriques, les télécommunications, et la surveillance des sondes spatiales (automatiques et habitées). La modélisation déduite des mesures, qui permettra un jour de prévoir l’activité magnétique du Soleil et de la Terre, est issue des travaux des théoriciens du magnétisme et de la physique des plasmas.

Les champs magnétiques astrophysique sont au cœur de missions spatiales et de projets instrumentaux. Parmi ceux dans lesquels la communauté française est impliquée, on peut citer Solar Orbiter, Solar Probe Plus (physique solaire), Cluster, MMS (magnétosphère terrestre), LOFAR, SKA (émissions radio des plasmas astrophysiques), …

En complément aux nombreux colloques spécialisés sur une thématique spécialisée, il est utile de réunir des astrophysiciens qui puissent discuter des phénomènes liés au magnétisme, à la MHD et aux plasmas, sans s’attacher à un astre particulier. En effet, ce genre de colloque permet de comprendre dans quelle mesure la portée des phénomènes dépasse l’étude de l’astre particulier grâce auquel ils ont été découverts. C’est donc un facteur d’enrichissement important de nos connaissances scientifiques, potentiellement à la source de nouvelles découvertes.

Enfin, l’astronomie intéresse le public. Elle contribue un moyen d’attirer de nombreux étudiants vers les sciences physiques en général. Cela justifie, outre la nécessité évidente de former des astronomes professionnels, que l’astronomie soit enseignée à tous les niveaux du cursus universitaire. Les questions d’enseignement de l’astrophysique, un domaine dans lequel Jean Heyvaerts s’était fortement engagé, seront également discutées lors de ce colloque.