The nature of the dark primitive asteroids : preparation of Osiris-Rex and Hayabusa 2 missions


Organisateur : Antonella Barucci


Date prévue : 25-27 Mai 2016
Date définitive : 2016-05-25





Les missions spatiales de retour d’échantillon d’un astéroïde, Hayabusa2 (JAXA, Japon) et Osiris-Rex (NASA) ont été ouvertes à une participation internationale dont plusieurs chercheurs européens intéressés par cet atelier font partie.
La mission Hayabusa2 a été lancée en Décembre 2014 et est en voyage vers l’astéroïde Ryugu qui sera rejoint début été 2018. La sonde caractérisera l’astéroïde à partir de l’orbite avant de larguer un atterrisseur sur sa surface et démarrer les opérations de récolte d’échantillons. Le voyage de retour vers la Terre commencera à fin 2019 pour un atterrissage fin 2020.
La mission Osiris-Rex sera lancée en Septembre 2016 : après une croisière de 3 ans, arrivera à l’astéroïde en Octobre 1919, et effectuera les opérations de caractérisation, choix du site de récolte, récolte des échantillons jusqu’au mois de mars 2021. Le retour à Terre est fixé pour Septembre 2023. Les cibles des deux missions sont des astéroïdes primitifs à très basse albedo.
Le but de l’atelier proposé est de faire l’état des lieux sur les connaissances actuelles sur la nature des astéroïdes plus primitifs, et en particulier sur les group taxonomique B et C auxquels appartiennent Bennu et Ryugu respectivement.
A travers une analyse statistique complète des données obtenus au sol et une comparaison avec les informations recueillies « in situ » per les missions NEAR, Rosetta e Dawn sur les astéroïdes sombres (Mathilde, Lutetia et Ceres respectivement) on essayera de définir un portrait robot des astéroïdes Ryugu et Bennu, que sera la base pour une programmation efficace des observations in situ.

Les simulations des processus d’altération des matériaux qui constituent la surface des objets à explorer, utilisent les météorites comme analogues. Il est très important comparer les résultats obtenus sur divers tipe de météorites (chondrites carbonées, enstatites, type Tagish Lake...) pour mieux comprendre les effet de l’altération et comment les prendre en compte dans l’interprétation des analyses des données.

L’ensemble des personnes qui a manifesté un fort intérêt a participer à un atelier de travaille sur ces sujets (et qui ont déclaré leur disponibilité à contribuer à la discussion) est déjà une garantie de succès pour la manifestation.