FLARECAST scientific results workshop 


Organisateur : Nicole VILMER et Etienne PARIAT (LESIA)


Date prévue : 26–29 Juin 2017
Date définitive : 2017-06-26





La météorologie de l’espace est une discipline émergeante dérivée de l’étude de la physique des relations Soleil-Terre. Les éruptions solaires constituent l’un des évènements majeurs impactant l’environnement magnétique terrestre et leur prévision est un des enjeux majeurs des activités de météorologie de l’espace. L’Observatoire de Paris est fortement impliqué dans cette thématique à travers son axe fédérateur ESTERS.

Les méthodes de prévision utilisées dans les centres de prédiction de l’activité solaire (e.g. Met Office, UK ; FEDOME, Fr) sont aujourd’hui basés sur des méthodes empiriques et font encore largement part à l’expertise humaine. Les algorithmes d’aide à la prédiction des éruptions solaires reposent sur des méthodes statistiques mettant en jeu la comparaison entre certaines propriétés observées des régions à l’origine des éruptions, et l’historique des observations de l’éruptivité des régions dotées des mêmes caractéristiques. Il s’agit ainsi d’une méthode probabiliste dépendant fortement du choix pertinent des quantités décrivant les régions actives.

A l’heure actuelle, les caractéristiques typiquement utilisées sont basées sur la morphologie des régions actives solaires (classes de McIntosh, classes du Mont Wilson) et sur les propriétés du champ magnétique photosphérique (flux magnétique, longueur de la ligne d’inversion, …). Ces quantités sont néanmoins uniquement liées à des conditions nécessaires d’éruptivité et non à des conditions suffisantes. La prévision des éruptions reste donc aujourd’hui encore peu performante : la probabilité de prévision d’une éruption majeure (de classe X) n’est que de 30 à 50% pour les méthodes les plus performantes.

Le cadre de l’atelier que nous souhaitons organiser s’inscrit dans le programme Européen en recherche et Innovation Horizon 2020 « Flare Likelihood And Region Eruption foreCASTing » (FLARECAST ; http://flarecast.eu/ ) qui vise à produire un système automatique de prévision des éruptions basés sur des algorithmes de nouvelle génération. Le projet FLARECAST rassemble ainsi plusieurs équipes européennes spécialistes en physique solaire, mathématiques appliquées et informatique, ainsi que le UK Met Office. Les équipes du LESIA impliqués dans FLARECAST sont chargées d’organiser la réunion semestrielle du consortium FLARECAST en Juin 2017.

L’atelier de travail envisagé comportera une réunion restreinte au consortium FLARECAST (1,5 jours) et un atelier (2,5 jours) visant à présenter et discuter les résultats et les débouchés du projet FLARECAST envers des membres ciblés de la communauté scientifique spécialistes en météorologie de l’espace. Cet atelier réunira plusieurs membres de FLARECAST, chercheurs à et hors de l’Observatoire de Paris, des membres de l’Observatoire non directement impliqués dans le programme FLARECAST, et plusieurs chercheurs internationaux dont les thématiques de recherche sont directement liées à celle du projet FLARECAST.

L’atelier de travail proposé s’inscrit donc pleinement dans le cadre de l’axe fédérateur ESTERS de l’Observatoire de Paris. Cet atelier permettra de poursuivre les activités de l’Observatoire de Paris dans la prévision effective des éruptions solaires, de renforcer les liens des membres de l’Observatoire avec des membres participant au programme « Space Situation Awareness », et finalement de souder des équipes européennes expertes en prédiction des éruptions solaires, préparant ainsi la réponse à de futurs appels d’offres de la communauté européenne dans le cadre de l’axe « Space Weather ».