Dark matter in the Universe and universal galaxy properties


Organisateur :


Date prévue : 7-12 Juin
Date définitive : 2010-06-07



Website

Organisateur : Norma Sanchez (LERMA)



Cet Atelier/école se propose d’aborder le problème de la matière noire dans l’Univers. Il pourrait être le premier d’une série dédié à ce sujet et à des sujets connexes comme la formation des substructures, structures et grandes structures dans l’Univers. Il s’adresse à des chercheurs confirmés, à des jeunes chercheurs, des post-doctorants, et des étudiants avancés en thèse doctorale. Le sujet sera traité avec trois grands chapitres : (i) Contexte conceptuel, cosmologique et astrophysique (matière noire: théorie, problèmes, état actuel et mise en perspective du sujet). (ii) Observations : surtout celles pour les propriétés générales/universelles de la matière noire et des galaxies : courbes de rotation de très haute qualité, cinématiques, lentille gravitationnelle, et grandes structures. (iii) Simulations numériques, grandes structures, structures and substructures.



Seront particulièrement utilisés : L’approche conceptuelle, de formulation et compréhension physique et astrophysique, des méthodes analytiques et numériques fortes, pour déterminer les propriétés, la distribution et la nature de la matière noire. La théorie et l’équation de Boltzmann-Vlasov des profils de densité universels observés des galaxies pour les petites échelles et ses lois d’échelle liées aux fluctuations cosmologiques primordiales. La fonction de transfert, les échelles dynamiques caractéristiques, linéaires et non-linéaires.



Les travaux de l’Atelier porteront sur un effort de clarification, synthèse, et interprétation en combinant de façon approfondie la théorie conceptuelle, les résultats analytiques, les résultats des observations et les résultats des simulations numériques. Les dernières et récents progrès seront discutés et particulièrement: (i) La détermination de l’échelle de masse des particules de la matière noire à partir des observations des galaxies. (ii) L’ explication des petites structures observées dans les halos et coeurs des galaxies. (iii) La détermination de la fonction de transfert, de la longueur de « free streaming », de l'influence des conditions initiales, et de la statistique des particules sur la concentration gravitationnelle de la matière noire.