XXL consortium meeting


Organisateur :


Date prévue : 9-13 juillet 2012
Date définitive : 2012-07-09



Website

organisateurs : Marguerite PIERRE (CEA), Pier-Stefano CORASANITI (LUTH)



Dans le cadre des Très Grands Programmes de l’observatoire XMM de l’ESA, le projet XXL - the Ultimate XMM Extragalactic Survey - a été sélectionné pour couvrir deux régions du ciel de 25 deg2 à une profondeur de ~ 5 10-15 erg/s/cm2 dans la bande [0.5-2] keV ; cela permettra de détecter quelque 500 nouveaux amas de galaxies. Le but du projet XXL est de contraindre l’équation d’état de l’énergie noire en utilisant ces amas, avec une précision au moins égale au niveau III, tel qu’il a été préconisé par la Dark Energy Task Force ; ceci constitue la dernière étape avant les ultimes relevés qui couvriront une fraction très importante du ciel (niveau IV, par ex. DES, eRosita, Euclid). C’est aujourd’hui le plus grand programme jamais alloué sur XMM et il rassemble une centaine de scientifiques du monde entier. Les observations XMM s’échelonnent entre mai 2011 et avril 2014.



L’analyse scientifique reposera, entre autres, sur une nouvelle méthode utilisant des diagrammes couleur-magnitude dans le domaine X qui permettent de déterminer simultanément les paramètres cosmologiques, l’évolution des lois d’échelle des amas de galaxies, tout en modélisant de manière précise les effets de sélection affectant l’échantillon d’amas. Des simulations numériques à haute résolution permettront d’obtenir des réalisations grandeur nature du relevé XXL. Celles-ci seront utilisées pour tester les méthodes de mesure des amas non seulement dans la bande X, mais aussi à l’aide des catalogues de galaxies en optique et IR et des cartes de cisaillement gravitationnel. De plus, la comparaison simulations-observations donnera des informations importantes sur les phénomènes non gravitationnels se produisant dans les amas de masse moyenne, qui constituent la population dominante du relevé XXL.



En parallèle, quelque 10 000 noyaux actifs de galaxies seront détectés et feront l’objet d’études d’environnement inédites grâce à l’immense volume sondé; ceci permettra aussi de rechercher des objets rares.



Un programme de suivi multi-lambda est mis en place afin de permettre une caractérisation détaillée des sources X.



En plus des résultats scientifiques, le consortium XXL s’engage à délivrer des catalogues et images multi-lambda dûment validés ainsi que des codes performants d’analyse cosmologique ; ceci constituera une contribution importante à l’héritage de la mission XMM.